samedi 19 janvier 2013

Mettre la table

Maintenant que la marche est acquise, j'embauche Champignon pour mettre la table.
L'approche des 18 mois est une période bénie où l'enfant, par imitation, participe à toutes les tâches de la maison avec un plaisir non-dissimulé. J'avoue que j'en profite sans aucun scrupule ! 
Ca ne sera surement pas aussi facile lorsqu'ils seront adolescents.
Voici donc mon petit bonhomme à l'oeuvre.
L'énergie qu'il met pour transporter ces assiettes une à une et les hisser sur la table en se dressant sur la pointe des pieds est une magnifique illustration de la volonté.
J'ai appris avec le temps à ne plus intervenir, ni verbalement par des encouragements ou des "attentionnnn", ni par un geste d'aide ou de rattrapage. 

Au-delà de la simple participation à la vie de famille, il est absolument fascinant de voir qu'en mettant la table, l'enfant (selon son âge) acquiert des pré-requis fondamentaux aux mathématiques : correspondance terme à terme, distributivité, dénombrement...
A cela s'ajoute la structuration spatiale ou encore des notions de vocabulaire (assiette, fourchette, couteau puis inducteurs spatiaux : derrière, à droite, à gauche).
Mais évidemment, l'essentiel n'est pas là ! Le premier objectif est de prendre du plaisir dans les gestes du quotidien. Et à entendre Champignon quand, une fois les assiettes posées sur la table et sa chaise escaladée, il appelle ses soeurs d'un "A TAB" empli de de fierté, je ressens que cet objectif est atteint !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire