mercredi 27 février 2013

du sensoriel, encore du sensoriel, et quasiment que du sensoriel

Grande phase de sensoriel à la maison en ce moment !
Le sensoriel, ou plus justement "la vie sensorielle" est l'une des cinq catégories d'activités de la pédagogie Montessori.
L'enfant, par des expériences mettant en jeu les sens, va mettre en place les bases sur lesquels il s'appuiera plus tard pour dans de nombreux domaines : algèbre, géométrie, mathématiques, musique, géographie, etc.
Par exemple, l'enfant va manipuler des cubes représentant des identités remarquables : (a+b)3 et (a+b+c)3 (si quelqu'un sait comment mettre le 3 en petit et en haut :D)...
Evidemment, on ne va pas lui parler d'équations à 4 ans ! Mais il intègre en lui cette réalité physique, ces pièces qui s'imbriquent les unes avec les autres pour former le cube final.
Sensoriellement, il aura donc connaissance de ces cubes qu'il manipulera de nombreuses fois : dans la boite, hors de la boite, par tranche, par étage, etc. Plus tard, il lui sera bien plus aisé de retrouver, à l'aide du cube, le développement de ces identités remarquables !
J'ai pris l'exemple du trinôme qui me fascine complètement.Cependant, des notions bien plus évidentes passent par la manipulation du matériel sensoriel : appréhension des trois dimensions, constructions de figures géométriques avec des triangles, notion de longueur et comparaison de tailles, conceptualisation des couleurs, sensations de poids à appareiller, etc.
Mais revenons en à nos deux exploratrices sensorielles.

Mi-janvier.
Silence dans la maison, le silence qui règne parfois lorsqu'une bêtise s'annonce...
J'entends du bruit dans la salle de travail.
Discrètement, j'y jette un œil.
Pomme avait simplement décidé de faire les cylindres. Et Lys l'observait.
Joli moment montessorien entre soeurs qui n'ont même pas remarqué que je les prenais en photo avant de repartir sur la pointe des pieds, le sourire aux lèvres !


J'avais présenté le trinôme à Pomme, qui après l'avoir remonté deux ou trois fois, elle peinait à le refaire.
Lys maitrisait le binôme depuis quelques temps et réclamait avec insistance le trinôme, que je refusais de lui présenter.
"Je veux le grand cube, comme Pomme !
-Tu es déçue de ne pas pouvoir faire le grand cube pour le moment ?
-Oui, je veux faire le grand cube, parce que je suis grande maintenant, j'ai 3 ans...
-Oh oui, je comprends..."
J'invitais alors Lys à prendre à nouveau le binôme ou d'autres choses déjà présentées.
Mais chaque jour, son désir pour le trinôme grandissait.

Fin janvier, après de longues hésitations, j'ai décidé de le lui présenter, en me disant qu'elle le désirait tellement que sa concentration lors de la présentation serait intense, malgré sa durée.
Qu'elle serait ensuite confrontée à ses limites en tentant de le remonter. Mais que plus tard, quand elle en serait là, la qualité de son attention durant la présentation pourrait lui permettre de parvenir à le refaire...
C'était risqué, car l'enfant ne bénéficie que d'une présentation par matériel !

Bref, je lui ai présenté.
Et elle l'a remonté.
Avec une facilité incroyable.



Le lendemain, elle l'a repris. L'a défait d'un coup sur le tapis, mélangeant ainsi toutes les pièces...
Et l'a remonté.
Le surlendemain également.
Depuis, elle le prend de temps à autre.
A chaque fois, elle m'a demandé de rester à ses côtés, comme lors de la présentation.
J'ai parfois besoin de l'inviter à aller jusqu'au bout, car c'est long pour moi pour elle. Elle peut passer vingt minutes à remonter le cube... Il faut dire que sa façon de faire est... déroutante.
Mais je me garde bien de tenter de la guider ou de l'aider !
Difficile apprentissage que la non-intervention ! 

Pomme a préféré laissé à sa soeur ce matériel quelques temps, et ça n'est que ce matin, plus d'un mois après, qu'elle s'est décidée à le reprendre.
Avant ça, elle est venue me demander si éventuellement je pourrais l'aider au cas où elle n'y arrive pas.
J'ai bien senti qu'elle était un peu blessée que sa sœur y arrive alors qu'elle peinait.
Je l'ai donc invitée à défaire le cube doucement pour bien remarquer la position des pièces.
Quel soulagement pour elle d'en venir à bout sans avoir eu à me solliciter !




Pendant ce temps là, Lys a longuement manipulé les petits volumes bleus.


La séance du jour s'est terminée avec les petits cylindres et a été interrompue par le réveil de Champignon qui avait très envie de manipuler ce matériel coloré et attrayant...

Encore un peu de patience petit bonhomme ! Il y a tant de choses à découvrir avant tout ça...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire